Une voix à côté...

paindepices5

Voilà que je me mets encore à rêver...
"J'entends des sons étranges autour de moi."
C'est ce que j'ai perçu dans le songe que j'abandonne à l'instant.
Je tourne la tête, interpellé par un petit bruit de grattements, rien...
Je cherche, je réfléchis, puis ne trouvant pas l'origine de ces sons bizarres, je retourne à mon clavier pour travailler.
Soudain, je sursaute ! je viens d'entendre un petit rire cristallin dans mon dos.
Très vite je me retourne. Toujours rien !
Les grattements reprennent de plus belle.
Cette fois, je ne cherche pas l'origine de ce bruit, je me concentre sur lui...
Grat, gratt, grattt, schratch, schratch, schratch, plutôt...
Bien que j'aime le silence, il y a parfois des moments où les bruits me sont agréables.
Et là, c'est un de ces moments... Ce bruit est très doux, il rythme mon instant, un peu comme la musique...
Maintenant, c'est une voix que j'entends !
Une petite voix douce et sensuelle qui fredonne cet air que j'écoute en ce moment.
J'aime ce son, cette ambiance feutrée, cette voix...
Elle m'accompagne...Elle m'envoûte... Elle est en moi...
Elle est présente, et même si elle n'est pas là pour moi, je sens qu'elle est en harmonie, en résonance, avec mon âme.
Je crois que j'aime profondément ce sentiment...
Non ! Je suis sûr que j'aime cette sensation...
Partager quelque chose d'intime, là,  entre deux lampes à la lumière chaude et tamisée, près de ce feu de cheminée, dans cet instant d'un quotidien rêvé.
Chacun concentré sur son activité, ne se parlant pas, mais étant là par le corps, l'esprit, le son de la voix et le grattement du stylo sur le papier...
Oui ! J'ai compris...C'était ça ! Le bruit... La pointe du stylo... Gratt... grattt...gratttt... schratchh... schratch...schratch ...
Une douce sensation de chaleur me touche à présent.
Ce moment me saisit, m'attrape par les tripes, et me retourne comme une chaussette...
Un long frisson de plaisir parcourt mon échine et vient s'échouer en haut de ma nuque.
J'ai la chair de poule, je frissonne, et je sens monter ces larmes de bonheur que j'aime tant.

Maintenant, je sais.
Nul besoin de me retourner, j'ai compris, j'ai senti...
Tout mon être ressent cet instant comme un pur moment de bonheur...

-"Alain..."

Je me retourne...

Tu es là...