Le silence marque de son empreinte un cœur avide.
Le découragement s’installe et sur l’agenda
Mes yeux se figent, brillent et deviennent humides.
Je tente alors de cacher ce destin hasardeux.
Le chemin d’obstacles parsemé, le sentier pierreux
D'une touche de couleur s’offrent à mieux.
Un à un, d'un esprit torturé, disparaissent les doutes,
Ce coup au moral, maintenant se déroute,
L’artiste maintenant au pinceau vit son bleu.
De mon bonheur il fait naitre un tendre camaïeu.
Alors ma vie revient d'un dédale de supplice,
Pour m'offrir enfin un espoir "pain d'épices"

...A...